Flux RSS

Les enjeux climatiques

Publié le

Les changements climatiques, dûs à une augmentation de la température globale, ont atteint une ampleur sans précédent ces dernières années.  Selon les scientifiques, l’activité humaine, en lien avec les progrès de l’industrialisation, serait la cause du réchauffement de la Terre. Plus précisément, l’accroissement des gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère ont pour conséquences l’accélération des changements climatiques.

Rappelons que les GES  sont des gaz présents naturellement dans l’atmosphère terrestre, permettant de retenir la chaleur près de la surface de la Terre.  Comme le verre d’une serre, ils emprisonnent la chaleur. Appelé « effet de serre », ce processus naturel a permis le maintien de la vie sur Terre.  Sans  ce phénomène de gaz retenant la chaleur, la terre serait trop froide, aucune espèce n’y serait viable.

En fait, l’effet de serre de l’atmosphère est plutôt bénéfique en soi. Le danger vient de sa modification rapide par l’homme. Les activités modernes de l’homme, l’utilisation des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz), la déforestation et l’agriculture intensive, ont ajouté d’énormes quantités de dioxydes de carbone et autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère.  Ce qui a pour effet de diminuer la capacité d’absorption du CO2 par la planète.

Il s’avère désormais impératif de réduire, de façon drastique, la production de GES.  Sinon, les évènements météorologiques extrêmes (sécheresses intenses, pluies diluviennes, tempêtes tropicales, ouragans, etc.) augmenteront en intensité et fréquence avec pour conséquences, la baisse des productions agricoles, la dégradation de la qualité de vie, des problèmes de santé publique (smog, vagues de chaleur, transmission accrue de maladies), la montée des océans et la perturbation des écosystèmes, mettant en danger plusieurs espèces.

Pour comprendre le réchauffement climatique : https://youtu.be/T4LVXCCmIKA

La calotte glaciaire en danger dans l’Ouest de l’Antarctique : https://youtu.be/Imz7umcPAFI

Mesures prises par les nations

Depuis la première conférence mondiale sur le climat à Genève, en 1979,  plusieurs sommets se sont tenus en ce sens à travers le monde.  Au fil du temps, on se rend compte toutefois qu’il y a un fossé entre les bonnes intentions et la réalité.

En 1997, la 3e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP3), a lieu à Kyoto.  Les pays industrialisés s’engagent alors à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5%.

2009 à Copenhague (COP15) : Accord visant à limiter le réchauffement planétaire à 2 °C par rapport à l’ère pré-industrielle; mais aucun engagement chiffré de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

2015 à Paris (COP21) – Points saillants:

  • Maintenir la hausse de température en dessous de 2 °C; si possible tendre vers 1,5°C, pour préserver les États insulaires, davantage menacés par la montée des eaux. Cependant, vu l’état actuel des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, le plafond de 1,5% n’est pas réaliste. En fait, les contributions nationales (baisse des émissions de CO2 par pays) aboutissent à un réchauffement global compris entre 2,7 °C et 3 °C, bien au-delà de la limite recommandée par les scientifiques.
  • Aide financière (100 milliards de dollars par an à partir de 2020) des pays développés vers les pays en développement (PED), pour les aider à faire face au dérèglement climatique (montée des eaux, sécheresse …) – Révision des engagements tous les cinq ans.

Est-il trop tard?

Selon M. R. K. Pachauri, le président (2002 à 2015) du GIEC ((Groupe d’Eperts Intergouvernemental sur l’Évolution du climat) : «Nous disposons de peu de temps avant que la conjoncture permettant de limiter le réchauffement à 2 °C ne prenne fin. Pour que nous ayons une bonne chance de rester au-dessous de 2 °C à un prix gérable, nos émissions, sur le plan mondial, devraient diminuer de 40 à 70 % entre 2010 et 2050, et tomber à zéro ou moins d’ici 2100.»

Perspectives

Techniques à l’étude pour lutter contre le réchauffement climatique.  Citons quelques-unes:

-Fertiliser les océans, afin que les organismes marins absorbent beaucoup plus de CO2.

Alcaliniser pour lutter contre l’acidification de l’eau qui ralentit la capacité des océans à stocker le CO2 dans leurs profondeurs.

Capter et stocker le CO2 Au lieu de laisser le CO2 dans l’air, on pense  le capter à la source et le transporter dans des pipelines vers des lieux de stockage spécifiques. D’après les experts du climat, il est impensable de limiter le réchauffement de la planète à 2°C avant la fin du siècle sans utiliser cette méthode.

Les changements climatiques représentent tout un défi.  Même si les répercussions de ces changements varient d’une région à l’autre, tous les pays sont concernés; le problème est planétaire.  Des résultats significatifs ne pourront être obtenus qu’avec le concours de tous et la collaboration de toutes les échelles de la société.

Pour conclure, laissons la parole à M. R. K. Pachauri, président du GIEC :

 «Nous avons les moyens de limiter les changements climatiques. Il existe de nombreuses solutions qui permettent un développement économique et humain continu. Nous n’avons besoin que de la volonté d’évoluer…».

Sources :

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/changements-climatiques/enjeux-et-recherche/principes-de-base-du-changement-climatique/que-sont-les-changements-climatiques/

http://equiterre.org/fiche/laction-de-lhomme-au-coeur-du-rechauffement-climatique

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_4124_GIEC-conclusion-5e-rapport-changement-climatique.php

http://www.leparisien.fr/environnement/nature/fonte-des-glaciers-en-antarctique-le-niveau-des-mers-monterait-de-3-metres-03-11-2015-5243083.php

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/changement-climatique/chronologie.shtml

http://www.cop21.gouv.fr/decryptage-de-laccord/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :